Gelée Royale Biologique 4 boites de 30g à seulement 19.90€ au lieu de 24.90€

Tout savoir sur les baies de Goji

Les plantes
Tout savoir sur les baies de Goji

baie de goji


Nom latin : lycium barbarum

Famille botanique : solanacées - solanaceae

Noms communs : lyciet commun – lyciet de Barbarie

Noms anglais : wolfberry

Nom chinois : gǒuqǐ - Gou Qi Zi

Que savons-nous sur le lycium ?


Récolte et importation

Le lyciet pousse au Tibet et en Chine où il est cultivé le plus souvent par semis. Les fruits sont cueillis à la fin de l’été, parfois au début de l’automne. En Chine, les cultures de lycium barbarum se trouvent au nord du pays, dans la région autonome de Ningxia Hui et à l’ouest, dans la région autonome d’Ouïghour du Xinjiang. Les plantations commerciales se développent également dans les régions chinoises de Mongolie intérieure, au Qinghai, à Gansu, à Shaanxi, à Shanxi et à Hebei.

Lorsqu'elles sont mûres, les baies rouges sont tendres et fragiles, elles doivent être prélevées soigneusement. Une des techniques de récolte consiste à ébranler l’arbre pour que les fruits tombent délicatement dans de grands plateaux afin d’éviter qu’ils ne se gâchent. Pour les conservées plus longtemps, les baies sont séchées en plein soleil, sur des plateaux ouverts ou alors elles sont séchées par déshydratation mécanique, en utilisant une série d'exposition à la chaleur de plus en plus grande sur 48 heures.

L’importation des baies fraîches est interdite dans la plupart des pays européens. En effet, il existe une possibilité qu’elles puissent être vecteurs de maladies qui attaquent les cultures de Solanacea, dont fait partie la pomme de terre et la tomate.

Description botanique de la plante

Le lycium barbarum est une plante vivace et ligneuse, qui peut atteindre les 4 mètres de haut, mais qui mesure la plupart du temps entre 1 et 3 mètres. C’est un arbuste robuste à port buissonnant possédant de nombreux rameaux grêles et arqués, qui peut être légèrement épineux.

Son feuillage est caduc. Ses feuilles sont lancéolées et solitaires, elles sont petites et nombreuses, alternes, à limbe ovale allongé, d’un vert grisâtre. De petits bouquets de 3 à 5 fleurs à corolle violette veinée florissent entre juin et septembre. À cette période, certains fruits sont déjà à maturité.

Les fruits sont des baies de forme ovoïde et allongée, ils mesurent de 15 à 25 sur 7 à 9 millimètres. Ils sont à maturité de juillet à septembre et sont alors de couleur rouge-orangé et brillant. Leur saveur rappelle l’association de la cerise, de la datte et de la framboise. La baie est enfoncée dans le calice persistant de la fleur. La chair du fruit est orangée. La graine de goji est aplatie et de couleur beige. Elles sont une vingtaine par fruit.

Le lyciet est souvent introduit pour son aspect décoratif. Il s’accommode assez bien au climat français. On le retrouve dans les haies, dans les décombre et sur le bord de mer. Il pousse principalement dans les climats tempérés et humides.

Origines étymologiques

Lycium vient du grec lukion, appellation donnée à un arbrisseau épineux de Lycie, une contrée de l’Asie Mineure où croissent spontanément ces plantes. La désignation goji, quant à elle, est une extrapolation de plusieurs noms locaux présentant le fruit. Il a été inventé par Bradley Dobos, un ethnobotaniste passionné de médecine tibétaine et docteur de l'Institut de recherche botanique de Tanaduk. Il donna ce nom au lycium lors d’une collecte de plantes médicinales se déroulant en 1973. Dès 1977, le terme goji est employé sur des emballages de thés contenant la petite baie rouge, destinés à la vente aux USA. C’est à partir des années 1980 que le terme se répand.

Quel lycium choisir ?

Les petites baies rouges les plus populaires proviennent de la Chine et de la région tibétaine. Elles ont la réputation d’être de grande qualité et sont donc plus recherchées que leurs congénères.

Les baies de Ningxia et Xinjiang

Le Lycium chinense est cultivé dans le sud de la Chine. La plante a tendance à être de petite taille, tandis que le L. barbarum est cultivé dans le nord, principalement dans la région autonome de Ningxia Hui, et est de plus grande taille. Les baies provenant de Ningxia sont cultivées le long des plaines d'inondation fertiles de la rivière Jaune depuis plus de 700 ans. Elles ont gagné une forte réputation en Asie pour leur qualité supérieure. Elles sont parfois appelées les « diamants rouges ».

La province de Ningxia a acquis son titre de « Goji Earth », cette région produit des baies de haute qualité. La terre particulière de cette zone du pays est une condition favorable à la croissance de la plante. Nombreux récits sur les vertus du lycium barbarum sont racontés de génération en génération dans cette partie du monde. Selon une de ces légendes, il y a plusieurs milliers d’années, un vent de Sibérie apporta une quantité de poussière jaune sur les terres de Ningxia, transformant les propriétés du sol. De cette terre dorée naquit le lyciet de Barbarie, qui donna des baies rouges dotées d’un pouvoir incomparable.

Afin de comprendre pourquoi les légendes concernant la qualité de la baie de Ningxia étaient nées, certains scientifiques ont cherchés des explications. Selon plusieurs personnes, l’eau de l’Himalaya, le sol alcalin et le climat ensoleillé de la province forment de bonnes conditions pour la culture de Lyciet. Avec un climat extrêmement sec et fluctuant, une température quotidienne de 14° C, des étés chauds, des hivers froids et une absence presque totale de précipitation, l’environnement est favorable pour cultiver des baies de premier choix.

Au Ningxia, la culture du lycium barbarum s'étend sur environ 6 000 hectares. Cette culture nécessite beaucoup de main-d'œuvre car les baies sont fragiles. Les agriculteurs les plus expérimentés de la province effectuent une sélection minutieuse de près de 5 000 baies pour obtenir un kilo de fruits secs, prêts à être exportés. Aujourd'hui, un grand nombre de paysans pauvres de Ningxia voient leurs conditions de vie s'améliorer par la culture du lyciet commun.

Les baies des régions tibétaines

De nombreuses variétés de baies de Lycium poussent même en France, mais la baie de Goji tibétaine est recherchée pour sa haute qualité et ne se développe que dans certaines régions du monde. Le climat unique des hauts plateaux tibétains est un des facteurs essentiels pour une qualité premium. Les plants subissent un froid extrême, une grande sécheresse et un écart de température entre le jour et la nuit très important, ce qui leur permet de développer naturellement des caractéristiques particulières. La période d’ensoleillement de cette région du monde est longue, ce qui donne au lyciet un temps supplémentaire pour synthétiser des éléments nutritionnels. L’eau pure des glaciers, la richesse du sol et l’altitude élevée du plateau tibétain (entre 2900 mètres et 3500 mètres) permettent une qualité étonnante du fruit. Le lyciet produit des beaux fruits robustes, dodus et célèbres. Leur goût sucré est un véritable délice.

Le Collectif des agriculteurs du lycium a été créé en 1974 par un groupe de médecins et de chercheurs botaniques pour soutenir les agriculteurs de la région tibétaine et protéger les anciennes zones sauvages. Grâce à ça, l'Institut de recherche botanique de Tanaduk a pu former les agriculteurs et les exploitants de la coopérative. Ensuite, de nouvelles techniques ont été développées pour assurer la durabilité du projet et négocier des salaires équitables pour les travailleurs. Les contrats commerciaux pour les exportations mondiales des baies de lycium de la région tibétaine sont en constante progression.

Comment se consomme le lycium?


Ou trouver le lycium?

On retrouve les fruits du lycium sous forme de jus, de fruits en purée, dans des barres prévues pour le petit déjeuner, dans les yaourts et dans des thés vert aromatisés. Mais la plupart du temps, on trouve des baies de goji séchées, dans des magasins de produits biologiques et sur le net.

Comment se mange le lycium ?

Elles se consomment de préférence dès le matin, pour profiter de ses bienfaits toute la journée. Vous pouvez en consommer tout au long de l’année. Si vous préférez, vous pouvez les consommer de façon régulière, par exemple en cure de trois mois, 2 ou 3 fois sur une année.

Quelle quantité de fruits du lycium manger par jour ?

Le dosage moyen est de 35 baies par jour. Il est à noter que cette dose varie selon le poids et l’état de santé de chaque personne. Si vous avez une appréhension quant à l’effet produit par la petites baies sur votre corps, commencez par prendre une cuillère à café par jour, puis passer à une cuillère à soupe et si besoin augmentez d’une deuxième sur 1 à 2 semaines d’intervalle. En Asie, le fruit est très apprécié et de nombreuses personnes consomment environ une demi-tasse chaque jour.

Que faire avec le lycium ?

La baie de goji s’utilise facilement en cuisine, il suffit bien souvent de l’ajouter à diverses préparations. Vous pouvez en mixer une poignée pour en faire un smoothie. Les baies de goji bio sont un véritable délice avec du lait d’amande et quelques fruits frais. Parsemez-en sur vos céréales ou sur votre muesli pour apporter un petit plus à votre repas du matin. En apéritif, les petites baies rouges accompagneront parfaitement vos mélanges de noix (noisettes, noix de cajou, etc.). Cette formule est également idéale lors de randonnées. Consommées-les de façon traditionnelle, en les laissant trempées pour réaliser un thé ou une tisane. De cette façon, les fruits gonfleront au contact de l’eau et seront plus molles. Pour finir, vous pouvez simplement les mélangées avec un yogourt, avec du fromage blanc, et pourquoi pas, un peu de confiture.

Comment cuisiner le lycium de façon traditionnelle ?

Les fruits séchés du lyciet sont traditionnellement cuits avant la consommation. Ils sont souvent ajoutés au congee(ou canja), qui est une soupe de riz se consommant au Portugal et au Brésil. On les retrouve aussi dans la gelée aux amandes, ainsi que dans les soupes toniques chinoises, qui se mangent avec du poulet ou du porc, des légumes et autres aromates (par exemple l’igname sauvage ou la racine de réglisse). Les baies sont également bouillies pour en faire un thé à base de plantes, elles s’accompagnent parfois de fleurs de chrysanthème, de jujubes rouges ou de thé. On retrouve ses mélanges de tisanes directement dans le commerce.

Divers vins contenant du lycium (appelés gǒuqí jiǔ de 枸杞 酒) sont également produits de façon traditionnelle. Certains mélanges sont fait avec du vin de raisin et de lycium. Les jeunes pousses et les feuilles de la plante sont également récoltées, et consommées tel un légume.

Le lycium à travers le monde

Le lyciet est une plante importante en Chine. Il est mentionné pour la première fois dans le Shen'nong BencaoJing, un ouvrage datant du 1er siècle, considéré comme le plus ancien recueil chinois sur la phytothérapie. D'après la tradition, il prolongea la vie d’un herboriste chinois, censé avoir vécu 252 ans, qui attribuait son exceptionnelle longévité à l’arbuste, ainsi qu’à d’autres plantes toniques. Aujourd’hui, en natuthérapie, on utilise aussi bien sa baie que sa racine.

Un festival annuel célébrant les petites baies rouges se déroule au Ningxia, il se déroule au mois d’août, la date coïncidant avec la récolte des fruits. Initialement fêté dans la capitale (Yinchuan), les festivités se déroule depuis 2000 ans dans le comté de Zhongning, un important centre de culture qui donne une place d’honneur au lyciet de Barbarie.

Au cours de la première décennie du 21ème siècle, les agriculteurs du Canada et des États-Unis ont commencé à cultiver le lycium barbarum à une échelle commerciale pour pouvoir vendre des baies fraîches, du jus pur et des produits transformés. La Chine reste tout de même le principal fournisseur de baies à travers le monde.

Alors que les frontières de Ningxia fusionnent avec trois déserts, les wolfberries sont également plantées pour contrôler l'érosion et récupérer les sols irrigables de la désertification.