Qu’est-ce que la spiruline ?

La spiruline, cette cyanobactérie filamenteuse, est considérée par beaucoup comme un super aliment grâce à ses qualités nutritionnelles incomparables. Utilisée en Europe comme un complément alimentaire, elle est un aliment à part entière pour bon nombre de personnes. Aujourd’hui, on la retrouve à travers le monde entier. Petit point sur cette algue microscopique…

Spiruline

L’origine de la spiruline

Si on utilise un microscope, on peut voir que la spiruline possède une forme de spirale, son nom est donc lié à sa forme. Mais saviez-vous que cette algue microscopique s’appelait en réalité arthrospira platensis? C’est sous ce nom qu’elle est vendue dans la plupart des commerces. Toutefois, certains l’appellent encore spirulina platensis, de son ancien nom.

D’où vient la spiruline ?

La spiruline est apparue sur Terre il y a plus de 3 milliards d’années. Elle fait partie de la famille des cyanobactéries ou des micro-algues bleues, selon le terme utilisé. Car oui, l’arthrospira est à la fois une algue et une bactérie. Elle est également considérée comme un phytoplancton. De plus, elle est capable de photosynthèse, grâce aux pigments qu’elle contient (chlorophylle, phycocyanine et bêta-carotène).

Dans la famille des cyanobactéries, on trouve des algues comestibles mais aussi non-comestibles. La spiruline est bien entendu comestible, elle offre des bienfaits nutritionnels considérables. D’ailleurs, les Aztèques l’ont assez vite remarquée. Des recherches archéologiques prouvent qu’ils consommaient l’algue de manière quotidienne.

On trouve donc depuis de nombreuses années de la spiruline dans plusieurs lacs du Mexique, en Amérique centrale. Mais on en trouve également dans le lac Tchad et ses alentours, en Afrique. Les différents peuples vivant dans la région consomment encore aujourd’hui de la spiruline séchée, sous forme de galettes qu’ils appellent dihés.

Quel est son milieu naturel ?

Bien qu’il existe de nombreuses algues qui vivent dans la mer, comme c’est le cas pour la chlorella, la spiruline se développe naturellement dans les lacs d’eau alcaline. Elle profite à la fois d’une eau chaude et saumâtre (mélange d’eau douce et d’eau salée), sous un bel ensoleillement. Dans cet environnement, l’algue trouve des éléments nutritifs essentiels à son développement, parmi les nombreux sels minéraux.

Lorsque l’on se balade sur les rives du lac Tchad, on peut voir les femmes kanembous récolter la spiruline dans de grands paniers tressés. Séchée traditionnellement au soleil, l’algue constitue l’élément de base de plusieurs préparations culinaires. Les Tchadiens profitent ainsi des vertus de la spiruline, notamment de sa haute teneur en protéines végétales.

Alors qu’en Amérique centrale, où les Aztèques prospéraient, la spiruline que l’on croise est l’espèce arthrospira maxima, en Afrique, notamment au Tchad, il s’agit de l’arthrospira platensis. Il existe évidemment d’autres espèces de spiruline. On retient ces deux espèces car ce sont elles qui sont généralement commercialisées.

L’aquaculture de la Spiruline

Concernant la culture de la spiruline, celle-ci est réalisée depuis de nombreuses années à travers le monde. En outre, il existe des programmes mis en place dans les pays du tiers-monde visant à se battre contre la malnutrition et où la spiruline est mise en avant. D’ailleurs, c’est aussi pour sa valeur nutritionnelle que la cyanobactérie est utilisée dans les compléments alimentaires.

aquaculture-spiruline

Comment est cultivée la spiruline ?

Avant de consommer la spiruline, il faut bien la cultiver. Pour se faire, pas de problème. Il est assez simple de reproduire les différents facteurs présents dans le milieu naturel de la cyanobactérie. L’eau devra donc être chaude, le soleil présent et des micro-nutriments serviront d’engrais pour un développement idéal. Pour ce qui est de l’oxygénation de l’eau, un mécanisme de brassage pourra être utilisé dans les bassins d’aquaculture.

De cette manière, protéines, acides aminés essentiels, vitamines et minéraux mais aussi oligo-éléments pourront se développer. La petite algue de couleur bleu-vert bénéficie de tout ce qu’elle trouve dans l’eau. Il faudra donc contrôler cet élément essentiel afin de ne pas contaminer le produit par des métaux lourds.

Une fois que l’algue bleue s’est développée, elle pourra être récoltée puis séchée. Le séchage à basse température est une des prérogatives de la spiruline bio. Le label bio Ecocert ne sera délivré qu’à cette condition. En sachant cela, on déduit que la spiruline issue de l’agriculture biologique n’a pas été séchée par atomisation.

Où peut-on la cultiver ?

La spiruline est naturellement cultivée dans la région du Tchad et au Mexique, mais sa culture s’est également étendue à travers le monde. La plus grosse part du marché provient de Chine. Hawaï et la Californie fournissent aussi une part importante, avec de géantes fermes aquacoles. Les bassins peuvent alors atteindre la taille d’un terrain de foot !

Depuis quelques années, la France a débarqué dans la compétition. Bien qu’elle produise à plus petite échelle, elle se démarque sur le marché de la spiruline. C’est dans le Sud de la France que les fermes aquacoles se sont développées. Toutefois, le taux d’ensoleillement ne permet seulement qu’une culture saisonnière.

Il est également possible de cultiver de la spiruline chez soi. Mais la plupart des projets ne sont encore que des prototypes et les kits de culture mis en vente ont un coût assez élevé. Néanmoins, pour certains, obtenir de la spiruline fraiche n’a pas de prix !

Les bienfaits de la spiruline

De par ses propriétés nutritives, la spiruline peut nous apporter beaucoup. Elle est riche en protéines, elle contient également de la vitamine A, D, E, K et des vitamines B. On y trouve du fer, du cuivre, du zinc et même des acides gras essentiels (oméga 6). Avec une complémentation en vitamine C et de l’oméga 3, elle deviendra un allié bien-être idéal.

Faut-il choisir de la spiruline bio ?

Le label bio a pour vocation d’informer le consommateur sur les différents modes de fabrication de la spiruline. Ainsi, on peut en savoir un peu plus sur les techniques de séchage utilisées, sur le mode de culture ou bien sur les éléments nutritifs mis dans l’eau. Toutefois, il faut également prendre en compte l’origine du produit.

Ainsi, une spiruline bio provenant de France n’aura pas les mêmes atouts qu’une spiruline bio arrivée tout droit d’Afrique. Il est impossible de créer artificiellement le milieu naturel de la spiruline, bien que les spiruliniers français veulent s’y approcher le plus possible. Rien ne peut remplacer le taux d’ensoleillement d’une région tropicale, ni une eau naturellement alcaline.

Comment choisir un produit de qualité ?

Afin de choisir une spiruline de qualité, mieux vaut se fier à sa provenance. Il est clair que les pays chauds sont propices à sa culture. Le label bio permet toutefois de connaitre certains des aspects techniques dans laquelle l’algue a été produite. Il est toujours bon de connaitre les différents facteurs dans lesquelles la cyanobactérie s’est développée !

Il faut également comprendre que la spiruline peut avoir une composition légèrement différente d’année en année, selon les conditions climatiques. Par contre, qu’il s’agisse de spiruline sous forme de poudre, en comprimés ou bien en gélules végétales, le produit fini aura la même valeur nutritionnelle si elle a été conçue avec la même source. En règle générale, pour choisir un complément alimentaire, il faut regarder l’emballage ou le sachet. C’est en se basant sur les informations fournies par le vendeur qu’il sera possible d’en étudier la qualité. L’indication des valeurs nutritives est donc une information-clé.

Résumé
Qu’est-ce que la spiruline ?
Nom Article
Qu’est-ce que la spiruline ?
Description
Considérée par beaucoup comme un super aliment grâce à ses qualités nutritionnelles incomparables, la spiruline mérite qu'on en sache plus à son sujet.
Auteur
Publisher Name
123Gélules
Publisher Logo